Site d’information de l’Union Départementale des Syndicats CGT du CHER

Profondes inquiétudes des usagers sur le devenir de La Poste, à l’aube du "Plan Stratégique 2020"…

DECLARATION INDECOSA-CGT 18

publié le mardi 23 juin 2015 par INDECOSA 18

Depuis plusieurs années, les dirigeants de La Poste se sont engagés dans un vaste plan de restructuration de cet établissement public avec comme objectif, après privatisation, d’en obtenir la rentabilité maximum.

Comme toujours dans ce genre d’opération, ce sont les hommes, salariés et usagers, qui en supportent le poids et ce, à chaque extrémité de la chaîne.

Dans le cadre de son "plan stratégique 2020", la Direction de la Poste continue, au prétexte de la baisse du trafic du courrier, d’avancer ses pions.

C’est ainsi que dernièrement celle-ci programme une palette de services étendus et payants à mettre en place, par exemple :

  • Chronopost assurerait la distribution de repas en appliquant la chaîne du froid et pourrait livrer des produits frais.
  • La formation théorique et pratique à la conduite (loi Macron), ne concerne pas les facteurs, mais les préventeurs et certificateurs (personnels dans la médiation et la certification). - Les facteurs verraient leur mission de distribution du courrier élargie : + aux démarches administratives pour les clients + au signalement en mairies des travaux nécessaires sur les routes et équipements communaux + à certains services commerciaux à la personne sur demande + à la vente par catalogue + dans certains départements assurer la collecte du denier du culte + et cerise sur le gâteau, la possibilité d’effectuer des diagnostics thermiques et énergétiques de l’habitat (en test actuellement dans les départements de l’Allier et la Vendée…..).

De relationnel jusqu’à aujourd’hui (voir dans les zones rurales pour les personnes isolées), le rapport "usagers-facteurs-services" de La Poste dérive vers un mode d’assistance consumériste payante car la Direction de La Poste fera payer ces diverses prestations.

Par ailleurs, les fermetures de bureaux de poste, après celles déjà effectuées, restent d’actualité : 14 sont programmées à terme dans le Cher.

Bien sûr, cela ne se passe pas toujours comme prévu. Des maires résistent au remplacement de leur bureau de poste par l’installation de "point poste" dans des commerces. En conséquence, ils sont "punis" par des fermetures estivales, partielles ou totale, sous prétexte d’organisation des congés des agents….. ce qui provoque l’insatisfaction d’usagers et d’acteurs économiques utilisateurs des services de La Poste.

Des usagers ont déjà protesté auprès de la Direction de La poste et solliciter une audience… sans résultat à ce jour. Et plus récemment, dans son édition du 11 juin, le Berry Républicain se faisait l’écho d’échanges entre le président d’une Communauté de Communes du Cher et des responsables de La Poste, afin d’éclaircir un certain nombre d’incidents auxquels ont été confrontés les usagers de La Poste de ces territoires, habitants et professionnels, créant un profond mécontentement et une réelle inquiétude quant à l’avenir du Service de La Poste, pour tous et partout.

L’INDECOSA-CGT 18, association de consommateurs et d’usagers des Services Publics dénoncent cette stratégie commerciale de la direction de La Poste, déjà à l’œuvre depuis plusieurs années, et intensifiée par l’arsenal de "nouveaux services" tout azimut payants inscrits au "Plan Stratégique 2020".

Cette stratégie tourne le dos au service à l’usager, désorganise l’activité des agents, les tournées des facteurs, démantèle les emplois et casse le Service Public de La Poste et des Télécommunications. C’est une politique construite et délibérée.

Autre situation dans le même registre : l’opérateur ORANGE, depuis le 2 décembre 2014, suite à l’application d’une directive interne, le déplacement d’un intervenant (Orange ou prestataire) est à la charge du demandeur, que sa responsabilité soit ou non engagée (exemple : coupure accidentelle de ligne y compris sur les voies publiques). Coût pour l’usager : 69 € ! Cette pratique dévoilée "au moment des faits" et préalable à "toute suite à donner à une demande" provoque de nombreuses réactions d’usagers.

Après l’énoncé de ce qui précède, il n’est pas possible de rester passifs. Les citoyens, usagers de La Poste, d’Orange, doivent intervenir, se rassembler partout où cela est possible et affirmer leur rejet de ces orientations qui n’ont pour but que démanteler encore et toujours plus les Services Publics.

L’association INDECOSA-CGT 18 rappelle qu’elle tient une permanence ouverte aux consommateurs salariés, locataires, usagers, citoyens… chaque mardi de 14 heures à 18 heures, 8 place Malus à Bourges. Elle peut être contactée également par téléphone (le mardi de 14h-18h) au 02.48.50.00.32 et par courrier électronique indécosa-cgt18@orange.fr Son site internet à visiter :www.ud18.cgt.fr "rubrique : indécosa18".

Bourges, le 22 juin 2015


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 858564

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site INDECOSA - CONSO-CADRE de VIE   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d + ALTERNATIVES

Creative Commons License