Site d’information de l’Union Départementale des Syndicats CGT du CHER

Personnes agées : LA SOLIDARITE DETOURNEE

publié le vendredi 7 novembre 2003 par WEBMASTER site CGT UD du CHER

PLAN RAFFARIN : LA SOLIDARITE DETOURNEE

Le plan de solidarité pour les personnes âgées annoncé par le Premier Ministre pourrait laisser à penser qu’il répond aux besoins des personnes en perte d’autonomie. Loin d’être un plan équilibré, en diversifiant les responsabilités, il va à l’encontre des cohérences nécessaires pour une véritable réponse aux besoins en matière sanitaire et sociale. En proposant la création d’une branche spécifique, ce plan peut contribuer à l’éclatement de la Sécurité Sociale. Le Premier Ministre annonce unilatéralement une réorganisation de la Sécurité sociale. Dans ces conditions quel crédit accorder au processus de concertation et de négociation affiché lors de la mise en place du Haut Conseil de l’Assurance Maladie ? Le Gouvernement confirme également la suppression d’un jour de congé, prenant pour prétexte, la solidarité pour les personnes âgées. En réalité, il s’agira d’une journée de travail gratuit offerte aux employeurs et non pas aux personnes âgées ou handicapées. En effet, cette journée de travail gratuit, qui représente pour les salariés un sacrifice équivalent à 0,5 % de leur salaire annuel, sera accaparée par les employeurs qui encaisseront la totalité du chiffre d’affaires et des bénéfices réalisés ce jour là et qui n’auront à verser qu’une cotisation de 0,30 % du salaire. Les branches et les entreprises seront amenées à négocier la suppression d’un jour chômé, et, à défaut d’accord, on travaillera le lundi de Pentecôte. C’est un détournement de la négociation, une remise en cause des conventions collectives et un nouveau et grave recul social. Contrairement aux engagements pris, le gouvernement rallonge la durée légale du travail qui passera, sur l’année, de 1600 à 1607 heures et de 217 à 218 jours. C’est enfin une mesure inefficace, car elle ne s’attaque pas aux vraies causes des difficultés de notre système de protection sociale qui nécessitent en particulier une reforme complète des cotisations sociales et un retour au plein emploi. La CGT mettra tout en œuvre, à tous les niveaux, pour que cette mesure inique et inefficace soit abandonnée, et pour exiger des mesures plus appropriées pour couvrir les besoins liés au vieillissement et au handicap. Elle appelle les salariés à participer massivement à la manifestation du 15 novembre à Paris ainsi qu’aux initiatives locales organisées pour faire voir et entendre leur opposition à toute journée de travail gratuit.

Montreuil, le 6 novembre 2003


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 823748

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site ACTUALITES   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d + ALTERNATIVES

Creative Commons License