Site d’information de l’Union Départementale des Syndicats CGT du CHER

Usine WAGON à St-FLORENT

publié le dimanche 10 décembre 2006 par Rédacteur - Collaborateur de l’UD CGT du CHER

Monsieur le Préfet,

 

En Février 2006 les actionnaires du groupe Oxford (groupe européen non côté en Bourse dont le siége était au Danemark) ont mis toutes leurs actions dans le Groupe Wagon Automotive (Société côté à la bourse de Londres), cette nouvelle société possédait 27 usines dans le monde et près de 8000 salariés (1,2 milliard d’euros de Chiffre d’affaire).

Depuis l’arrivée de cette nouvelle société qui a été créée, il y a 9 mois, pour soit disant répondre à l’attente des constructeurs européens, prévoit, aujourd’hui en décembre 2006, des licenciements sur les sites industriels du groupe. (900 suppressions d’emplois)

Des suppressions ont déjà eu lieu dans les siéges sociaux d’Elancourt et Poissy, ainsi que sur le site d’Essomes (02).3 sites industriels La Souterraine (23)- Bessines (87)- Beaucourt (90) et deux sites anglais) sont vendus à un Irlandais (ancien cadre de Wagon) qui a créé une nouvelle société Sonas. Au total c’est plus de 2000 salariés qui vont sortir des effectifs du groupe.

Dans le cadre de cette restructuration, l’usine de Saint Florent sur Cher est privée de charge de travail pour l’année 2007, sous prétexte de la position géographique du site Florentais. Il en résulte une demande de 134 suppressions d’emplois pour un effectif de 215 salariés.

Nous constatons que des sites industriels situés aux côtés des usines d’assemblages de Peugeot et Renault subissent aussi des plans de licenciements. Il ne faut donc pas mêler la géographie et la stratégie financière des tenants de la bourse.

Pendant que l’industrie automobile quitte le territoire national pour des eldorados financiers en Europe de l’Est et en Extrême Orient des salariés se retrouvent sans emplois.

La stratégie de Wagon Automotive est de prendre le contrôle de tous les sous traitants de l’automobile pour imposer aux constructeurs leurs prix et assurer aux actionnaires des rendements financiers égal ou supérieur à 10 fois l’inflation.

Nous vous demandons Monsieur le Préfet du Cher représentant l’Etat Français dans ce secteur géographique d’intervenir auprès des décideurs politiques pour que l’activité industrielle soit sauvegardée à l’usine de Saint Florent.

 Que les 13,4 millions d’euros prévus pour les licenciements soient utilisés pour la recherche de marché nouveau, hors automobile, que soit installé un service commercial sur le site de Saint Florent, avec ou sans Wagon Automotive.

 Que la haute compétence de son personnel serve pour la reconquête d’une activité industrielle de cette région, passablement oubliée dans les choix pour l’aménagement du territoire.

 Que le choix des boursicotiers passe après celui des femmes et des hommes qui font leurs fortunes.

 

Dans l’attente de votre implication pour imposer à la direction du groupe une stratégie industrielle compatible avec la conservation des emplois sur le site de Saint Florent sur Cher,

 

Nous vous prions de croire, Monsieur le Préfet, en l’assurance de notre haute considération.


Lettre au 1er Ministre…etc

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 888485

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site DOSSIERS de l’UD  Suivre la vie du site ECONOMIE-EMPLOI   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d + ALTERNATIVES

Creative Commons License