Site d’information
de l’Union Départementale
des Syndicats CGT du CHER

La provocation n’a plus de limite

La régression sociale ne se négocie pas, elle se combat…
mardi 3 mars 2020 par WEBMASTER site CGT UD du CHER

Oui, une fois de plus ce gouvernement au service des plus riches vient de provoquer les travailleurs, et plus largement, l’ensemble du monde du travail. Malgré une opposition
majoritaire farouche, tant chez les salariés, les retraités, la jeunesse, les professions libérales, que les chômeurs, contre le projet de réforme des retraites, ce gouvernement se passe du débat démocratique.

La colère est grande partout, elle est légitime. Plus rien ne va dans la vie de millions de gens et le gouvernement s’en moque. Il le sait mais il s’en fout. Nous sommes dans la continuité de ce que les autres gouvernements ont fait.

Le 49-3 est soi-disant un dispositif de la démocratie ?…. Non. C’est une arme de
destruction massive des droits des travailleurs et du peuple tout entier. Souvenons de Valls et de la casse du Code du Travail, des ordonnances Macron là-aussi sur le droit du travail.

Le projet de loi de réforme de retraite à points fait peser un grave danger sur notre Sécurité Sociale. Le gouvernement, par le biais de ce projet de loi, veut imposer la transformation libérale de notre société et la casse de notre modèle social.

L’intersyndicale CGT, FSU, FO et Solidaires du CHER affirme sa détermination à imposer le retrait pur et simple de cette réforme et à obtenir l’amélioration des régimes existants.

Le triste spectacle offert par les députés à l’Assemblée Nationale lors des débats parlementaires reflète l’amateurisme affligeant et le mépris des représentants de la République En Marche.

Pire encore, la collusion entre le gouvernement et les assurances privées, grandes bénéficiaires de la réforme, est une nouvelle fois établie. En effet, le Député Jacques MAIRE, co-rapporteur de ce texte, est par ailleurs actionnaire d’AXA…. Sans doute une illustration supplémentaire de la République exemplaire si chère à MACRON…

L’enlisement organisé des débats permet au premier ministre de brandir le 49.3 afin et d’accélérer la procédure, de casser la contestation et donc de faire passer le texte en l’état et en force. Les participants à la mascarade de conférence de financement et d’équilibre des retraites, apprécieront… Les syndicats qui participent au démantèlement de notre modèle de société en acceptant tous les mauvais coups
qui nous sont portés devront répondre de leurs actes.

Dans le même temps, la réforme de l’Assurance chômage va entrer pleinement en vigueur le 1er avril avec ses conséquences désastreuses sur l’indemnisation de millions de personnes à la recherche d’un travail, de précaires et de saisonniers en les plongeant immédiatement dans la misère, en les rendant corvéables à merci pour le Patronat.

Pour les chômeurs, c’est la double peine, à la fois sur leur allocation-chômage et sur le montant de leur future retraite.
La CGT, comme l’intersyndicale, s’oppose fermement à cette casse organisée de notre modèle social et au détricotage méthodique des conquis du Conseil National de la Résistance.

Elle rappelle par ailleurs que la disparition programmée dans le projet de loi des retraites de la branche vieillesse, des Carsat, d’une partie des groupes de protection sociale et de la MSA préfigure, à terme, la mort de la Sécurité Sociale.

La nomination d’Olivier VERAN, Monsieur anti-Sécu, en tant que Ministre des Solidarités et de la Santé doit nous alerter. Le gouvernement confirme s’il le fallait sa volonté d’accélérer la destruction de la plus belle conquête des travailleurs.

Dans ce contexte, la CGT estime nécessaire d’élargir le rapport de forces dans l’ensemble de nos secteurs jusqu’au retrait du projet. Elle appelle l’ensemble de ses syndicats à aller à la rencontre des salariés pour faire de la journée du 5 et des suivantes, des journées massives de grève et de manifestations à la hauteur des enjeux.

Il nous faut convaincre que nous pouvons, que nous devons gagner en allant à la rencontre de celles et ceux qui ne se sont pas encore mobilisés.

La CGT appelle à participer massivement pour l’égalité Femmes/Hommes aux
journées des 5 et 8 mars dites « des grandes gagnantes » de la réforme des
retraites.

La situation actuelle est trop grave pour que nous restions l’arme au poing en attendant bien sagement que les mauvais coups arrivent, après il sera alors trop tard… C’est maintenant qu’il faut agir et tous ensemble !

MARDI 3 MARS 2020 (BOURGES) :

  • 17h30 - Place Planchat puis Rue Littré devant la permanence du député Kervran

JEUDI 5 MARS 2020

  • BOURGES – ST-AMAND – LA GUERCHE : 10h00 - Place Séraucourt
  • VIERZON : 10h30 - devant la Sous-Préfecture
  • ST-FLORENT : 10h30 – Place de la République

DIMANCHE 8 MARS 2020 (BOURGES) Journée internationale de lutte pour les droits des femmes :

  • 10h00 - devant l’UD-CGT - 8 Place Malus 18000 BOURGES

Documents joints

La provocation n’a plus de limite

3 mars 2020
Type de document : PDF
158.8 ko

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 45 / 1041323

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Réforme Retraites   ?    |    Les sites syndiqués OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.7 + AHUNTSIC

Creative Commons License