Site d’information de l’Union Départementale des Syndicats CGT du CHER

ANGELIQUE LICENCIEE POUR AVOIR OSE RENCONTRER LES DIRECTIONS LOCALES D’ERDF

Après Laura chez Atlan-Tech, les licenciements par SMS…, samedi 11 mai 2013, Angélique a reçu un courrier en recommandé pour l’inviter à un entretien péalable le 28 mai. Elle a été mise à pied jusqu’à cette date.

publié le vendredi 17 mai 2013 par jpp

Le gouvernement actuel dit de gauche fait tout pour empêcher l’adoption de la loi d’amnestie des syndalistes condamnés pour avoir tout simplement joué leur rôle de défenseurs des salariés, exprimé leur collère contre les licenciements économiques, pratiqué la solidarité etc. Les patrons voyous eux, s’en donnent à coeur joie et s’assoient sur le Code du travail. Eux ne sont pas poursuivis et encore moins condamnés. Voici l’histoire d’Angélique, releveuse de compteurs, employée par une entreprise sous-traitante d’ERDF à BRIVE et à TULLE.

La politique de la sous-traitance menée par les grands groupes dont EDF SA et GDF SUEZ n’a d’autre objectif que de réduire la masse salariale en cassant les droits, comprimant les salaires, tout cela pour le plus grand bonheur des actionnaires.

Il y a quelques années, la relève des compteurs EDF et GDF était assurée par des agents des deux entreprises publiques. Ceux-ci bénéficiaient du statut des salariés des industries électrique et gazière. Depuis l’ouverture du capital au secteur privé d’EDF et de GDF transformées en EDF SA et GDF SUEZ, la situation s’est considérablement dégradée, à la fois pour les usagers : l’ouverture à la concurrence et la privatisation ne serait-ce que partielle n’a pas fait baisser les prix, bien au contraire. La situation s’est empirée aussi pour les salariés sur le plan de l’emploi, des salaires et des conditions de travail. Des pans entiers des deux entreprises ont été externalisés. C’est le cas de la relève des compteurs confiée à des entreprises privées dont les salariés sont taillables et corvéalbles à merci. Le cas d’Angélique en est une illustration aussi scandaleuse qu’incroyable. Dans cette affaire, la direction locale d’ERDF donneuse d’ordre d’INSIEMA, interpellée par le syndicat CGT qui défend Angélique laisse faire et on peut même se demander si elle n’encourage pas la direction d’INSIEMA à poursuivre dans sa pratique de maltraitance d’ANGELIQUE. Pourtant, souvent interpellée par la CGT notamment, en raison des conditions déplorables imposées au salariés de la sous-traitance, ERDF a signé l’accord "SOUS TRAITANCE SOCIALEMENT RESPONSABLE" avec les fédérations syndicales. Un point de marqué grâce à l’action syndicale, mais transformée en opération publicitaire par ERDF devrait on dire quand on voit comment cette direction locale se comporte. Nous vous invitons à lire la pétition ci-jointe qui explique bien la situation, à la télécharger et à la faire signer autour de vous. Après cela, vous pourrez la renvoyer au syndicat CGT MINES ENERGIE CORREZE CANTAL : Pétition à retourner à beatrice.dubreuil@erdf-grdf.fr

PETITION POUR ANGELIQUE

Mots-clés

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 848214

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site SYNDICATS  Suivre la vie du site CGT ENERGIES 18  Suivre la vie du site SOCIAL, DROITS et LIBERTES   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d + ALTERNATIVES

Creative Commons License